Le Marché de Noël digital Soutenez les lutins de chez vous !

Secrets des... Mayons

Departure : Bouchonnerie car park.
Distance : 1,3 km

Les Mayons was considered an ‘abandoned hamlet’ by its inhabitants, and was decreed a commune or village by Napoleon III on 7 November 1863, with the name of Mayons du Luc. The ‘du Luc’ was deleted from the name in 1897. Prior to this date, the hamlet was governed by the administrative centre of Luc-en-Provence. Sprawling on its spur of schist rock, Les Mayons looks very much as it did at that time. Crowned by the Maures massif above, the village still lives by the rhythm of the neighbouring forest.

Le déterminatif “du Luc” fut supprimé en 1897. Avant cette date, le hameau dépendait du Luc-en-Provence, le chef-lieu, et était administré par un adjoint spécial depuis 1845. Des charbonniers niçois et piémontais, attirés par les forêts alentours, ont sans doute été à l’origine de la fondation du hameau au 15ème siècle. Le quartier de la Tour, situé à l’abri du mistral et à proximité de sources captables, en fut le premier centre.
Durant les deux siècles suivants, Les Mayons reçurent de nombreuses familles étrangères, en majorité allemandes, dont les hommes formèrent le gros des ouvriers des mines de fer. Celles-ci se trouvaient à proximité du village du côté des hameaux de Rascas et deValpayette. Le sous-sol était également riche en plomb argentifère extrait des mines de Pic Martin et de St Daumas situées à quelques kilomètres du village. Outre le plomb, le gisement de Pic Martin représentait la plus importante concentration fluorée du massif des Maures.
L’exploitation minière durera jusqu’à la fin des années 1950. Vers 1929, des charbonniers piémontais fuyant l’Italie de Mussolini vinrent grossir, une fois encore, les rangs des Mayonnais.

S’étirant sur son éperon schisteux, la physionomie des Mayons n’a guère changé depuis cette époque. La forêt, toute proche, rythme encore la vie de ce village couronné par le massif des Maures.