Trouvez votre hébergement

Secrets de... Besse s/Issole

Départ : Place du Pradon

La naissance de Besse en tant que bourg remonterait au 12ème siècle. Le village ne devait former qu’une unité de quelques maisons regroupées au sud de l’église paroissiale et du château seigneurial, le tout enserré dans un rempart.

En 1246, à la suite de maintes donations, le castrum passa sous la dépendance de la collégiale de Pignans et de ses moines seigneurs.
Au 16ème siècle, le bourg s’agrandit à l’est et à l’ouest du centre moyenâgeux. Les belles maisons classiques, place Souleyet, témoignent du développement du village au sud entre le 17ème et le 18ème siècle. A cette époque, Les Bessois payèrent un lourd tribu à l’épidémie de peste qui avait débuté à Marseille en 1720 après l’arrivée du navire le Grand Saint-Antoine : 387 périrent sur une population comptant près de 1500 habitants. Le château servit d’infirmerie.
Besse tient sa notoriété d’un bandit de grand chemin. Gaspard BOUIS, dit Gaspard de Besse, né en 1757. Il attaquait et pillait les diligences. La légende dit qu’il épargnait les pauvres et r spectait les dames. Dénoncé, il fut roué le 25 octobre 1781 à Aix-en-Provence. Regretté du peuple, Gaspard était révolté contre une vie de misère comme la plupart des chefs de bande de cette époque. Il annonçait à sa manière la révolution.
Le 19ème siècle fut marqué par l’arrivée du chemin de fer et l’installation de la gare en 1876. La ligne fonctionnera jusque dans les années 1980. En 1878, le vignoble bessois fut durement touché par le phylloxéra : il s’en suivit d’ailleurs une période d’exode rural.
A l’abri de son château, Besse conserve un dédale de vieilles ruelles dont certaines conduisent à un petit lac qui fait de ce vieux village de plaine un lieu agréable où il fait bon flâner.